Art du Chi

L’Art du Chi pour l’équilibre et la joie de vivre :

Sans effort, avec une extrême douceur, la pratique des mouvements assouplit les articulations, développe une respiration profonde, procure une détente musculaire et nerveuse et stimule toutes les fonctions vitales. Le corps retrouve sa liberté et sa spontanéité. Le physique et le mental s’équilibrent.
De la même manière que la roue existe et est solide parce qu’elle a un centre, l’être humain s’organise, comme les rayons de la roue, autour d’un centre. Il s’agit d’un lieu situé dans le ventre bas, quelques centimètres en dessous du nombril mais à l’intérieur, dedans.
Les Chinois ont appelé ce lieu le Tantien. Le Tantien est le centre de gravité, mais surtout le centre énergétique du corps humain.

On peut apprendre à sentir ce lieu de focalisation de l’énergie vitale et à le renforcer.
Les effets positifs sur la santé et le bien-être sont amplifiés grâce à la découverte et l’engagement du Tantien. Le Tantien devient un point d’appui intérieur, physique et puissant, sur lequel l’assurance et la confiance en soi peuvent concrètement s’enraciner.
La force et la puissance s’allient à la douceur et la fluidité. La mise en évidence du Tantien mobilise le Chi (mot chinois désignant l’énergie vitale). Le Chi obéit à la volonté. En apprenant à utiliser le Chi, en apprenant à le guider dans son corps selon des circuits bien précis, nous acquérons un fabuleux outil pour maintenir et protéger sa santé, son bien-être et sa joie de vivre.

L’Art du Chi et la femme :

La douceur et la lenteur des mouvements, couplées à la respiration profonde, la recherche de la puissance et de l’enracinement dans la terre, sans forcer, l’absence d’intention martiale, sportive ou de compétition, rendent ce travail très apprécié par les femmes, majoritaires lors des stages.
Elles y trouvent à la fois force, douceur et souplesse, en travaillant chaque partie du corps, chacune à son rythme et selon ses possibilités.
L’alternance du travail en salle, au sol sur des tapis d’exercices, avec la pratique des différentes formes, permet de participer plusieurs jours, voir plusieurs semaines, sans usure physique mais au contraire en y retirant un grand bien-être physique, mental et émotif.

L’Art du Chi pour les personnes âgées :

L’Art du Chi peut se pratiquer à tout âge. Le travail doux, progressif, dans le respect des possibilités de chacun, permet à quiconque de s’y mettre sans risque.
De nombreux stagiaires de plus de 60 ans participent avec bénéfice aux stages et témoignent des bienfaits que cette pratique leur apportent.
Ils réintègrent leurs corps, prennent conscience de leurs articulations, libèrent leur respiration, apprennent à se détendre, … par les différentes techniques simples et accessibles enseignées à l’Ecole de la Voie Intérieure.

La pratique en grand groupe, dans une ambiance détendue, les soutient et leur permet de connaître des stagiaires de tout horizon et de tout âge.

L’Art du Chi contre le stress :

Chacun connaît les effets du stress et peu de personnes peuvent prétendre y échapper aujourd’hui. Par des techniques concrètes à la portée de tous, nous libérons totalement la respiration qui devient, à chaque instant, une source de joie, d’apaisement et de bien-être.
La respiration libre et profonde permet, face à des situations de stress, de prendre du recul, de remettre les choses à leur juste place, de ne pas nous identifier à la situation mais plutôt à cette source de liberté, respiratoire, intérieure.
Les mouvements s’enracinent dans la terre et distribuent harmonieusement le Chi (mot chinois désignant l’énergie vitale) dans tout le corps.
Le stress, s’il ne disparaît pas, n’a plus sur nous cet effet négatif et épuisant et peut même devenir une stimulation positive et constructive

L’Art du Chi et la santé :

Avoir mal, être malade. Bien souvent, nous prenons conscience de notre corps uniquement dans ces moments-là.
Réintégrer son corps, être à l’écoute du bien-être, l’augmenter, le diriger dans le corps.
A l’aide de cette intention et de techniques simples nous pouvons renforcer et améliorer notre santé, c’est à la portée de chacun. C’est l’orientation de notre travail.

Comme en témoigne Denise (51 ans) : "ça a changé notre vie : j’avais oublié des choses aussi simples que la manière de respirer correctement, en ouvrant ses côtes, son sternum. J’avais oublié également que la tête est au-dessus de la colonne vertébrale, pas devant. Le Taï Ji de la Voie intérieure m’a en outre permis de gommer certaines séquelles d’une accident de voiture. Il a resculpté mon corps tout en finesse, progressivement, sans violence."

TAGS Tai Chi Chuan - TAGS Chi -

Art du Chi, Chi, Vlady stevanovitch, Tai Chi, souffle, énergie