A propos du développement personnel

Aller mieux ou aller plus loin ?

Quelle est la ligne de démarcation entre psychothérapies et développement personnel ?
Que peut-on attendre, et ne pas attendre de démarches qui visent avant tout l’évolution de la personne ?

Questions primordiales pour un public, de plus en plus nombreux, soucieux d’actualiser ses potentialités et non pas de soigner ses souffrances psychiques. La frontière est malgré tout fluctuante. Au détour d’un atelier de prime abord anodin, il n’est pas rare de revisiter un passé douloureux alors que l’on ne s’y attendait pas…

Le champ d’intervention du développement personnel est, par définition, mouvant et nébuleux. On peut néanmoins souligner son expansion récente en observant deux phénomènes : la revendication de l’épanouissement de soi dans l’entreprise qui devient un terrain d’expérimentation privilégié pour les techniques de développement personnel ainsi que la référence à la spiritualité et à l’énergie cosmique qui marquent nombre d’approches récentes.

Développement personnel

Quelques repères pour s’y retrouver dans le dédale des techniques.

Comme pour les psychothérapies, les techniques de développement personnel sont variées et s’attachent à explorer différents aspects de notre vie par différentes modalités.
De l’astrologie au zen, en passant par l’ennéagramme ou l’eutonie, ces approches ne vous apporteront pas les mêmes choses. Elles ne sont, dans ce sens, pas réellement comparables et les bénéfices que vous pourrez en tirer sont multiples.

Encore faut-il s’y retrouver et choisir celles qui correspondent le mieux aux aspects que vous souhaitez explorer.

L’épanouissement passe par une meilleure connaissance de soi et c’est pourquoi
Les techniques proposées invitent à mieux connaître notre personnalité, nos potentiels, notre corps, nos émotions,…

Les approches que vous lirez dans la partie dico de ce site peuvent être découvertes selon les cinq axes suivants :

- Mieux vous connaître en découvrant votre personnalité grâce à des grilles des lectures spécifiques :
Astrologie, Ennéagramme, Journal Intime, Morphopsychologie,..

- Mieux vous connaître par l’expression de soi :Biodanse, voix, Euphonie gestuelle,…

- Mieux vous connaître en développant vos potentialités : Coaching, PhotoReading, Méthode Silva, Communication non-violente, gestion des conflits…

- Mieux vous connaître en explorant d’autres niveaux de conscience : shamanisme, yoga nidra, sophrologie, auto-hypnose,…

- Mieux vous connaître en rencontrant votre corps : Eutonie, massages, Méthode Feldenkrais, Tai-Chi, …

On le voit, ces approches demandent un niveau d’implication personnelle plus ou moins approfondi selon la démarche.

Parcours fléché sur le chemin du développement personnel

Quelques questions à se poser avant d’entreprendre une activité de développement personnel :

- Etes-vous au clair sur vos attentes ? Y a-t-il possibilité de les préciser en dialoguant avec les organisateurs de l’atelier retenu, avant de vous y inscrire ?
- Comment est présentée l’approche qui vous intéresse ? La proposition de stage ou de formation est-elle formalisée par écrit ? Les objectifs visés sont-ils mentionnés ? Les méthodes d’intervention sont-elles décrites ? Le programme prévu est-il spécifié ? (sachant qu’il existe une part d’improvisation normale)
- Quel est le profil des animateurs ? Leur formation ? Leur degré d’implication dans la démarche ? (Se considèrent-ils comme liés par un contrat thérapeutique ou non ?) Un suivi personnalisé est-il prévu le cas échéant ?
- Quelle philosophie sous-tend cette approche ? Poursuit-elle des objectifs non explicites (idéologiques, politiques, religieux…)
- Les activités de développement personnel sont le plus souvent pratiquées en groupe. Comment est formé le groupe ? Qui sont les participants ? Combien ?
- Les tarifs demandés sont-ils conformes au marché ?

Petit historique du développement personnel

Le concept de développement personnel n’est pas le fait d’un unique fondateur, comme par exemple la psychanalyse par rapport à Freud, mais plutôt un courant de pensée, alimenté, au fil du temps, par de multiples influences, théories et approches expérimentales et thérapeutiques.

Il prend, néanmoins son essor dans un contexte social et historique précis : celui des Etats-Unis d’après guerre, où, avec la propagation des théories psychanalytiques et l’avènement des sciences psychologiques, l’attention du public commence à être attirée par le fonctionnement du psychisme humain ; On y retrouve également la capacité américaine à se projeter dans un avenir positif, sur fond de domination politique et économique, et l’accent mis sur les notions de croissance et d’efficacité personnelle. La culture libérale et démocratique du Nouveau Continent donne en effet l’occasion au peuple américain de cultiver les valeurs de responsabilité citoyenne, de construction de soi par l’action et de réussite personnelle. Ces valeurs suscitent un intérêt soutenu pour toutes les méthodes et techniques susceptibles d’améliorer son potentiel. Le monde des affaires est un terrain d’élection pour ces thèmes liés à l’épanouissement personnel et professionnel qui, soit dit en passant, ne peuvent trouver leur place que dans le cadre de l’économie de marché.( On observera ensuite ailleurs que le mouvement du développement personnel se propage au fur et à mesure que les économies se libèrent.)

Vous ajoutez à ces considérations l’esprit pionnier et le mythe du héros du Far-West, vous localisez la zone des Etats-Unis où se concentrent tous ces facteurs : la Californie et vous comprenez que celle-ci va devenir, dans les années soixante-dix, le creuset de bon nombre d’approches de développement personnel pratiquées aujourd’hui.

Pour citer quelques-uns de ses grands inspirateurs :

- Abraham Maslow (1908-1970) : l’un des fondateurs de la psychologie transpersonnelle, et le concepteur de la théorie de la motivation (pyramide de Maslow)
- Carl Rogers (1902-1987) : il met au point en 1951, l’approche psychothérapeutique non directive et précise la notion de croissance personnelle.
- Gregory Bateson (1904-1980) : Avec Paul Watzlawick, il est un des fondateurs de l’école de Palo Alto. Ils ont formalisé ensemble des concepteurs majeurs en matière de communication, repris dans d’autres approches, notamment la PNL.
- Milton Erickson (1901-1980) : psychologue et psychiatre, bien connu pour son approche pragmatique de l’hypnose comme outil thérapeutique .
- Richard Bandler ( 1948-)et John Grinder (1949-) : créateurs de la Programmation Neuro-Linguistique au début des années soixante-dix.
- Eric Berne (1910-1970) : créateur de l’Analyse Transactionnelle
- Alfonso Caycedo (1928-) : inventeur de la sophrologie
- ...


Benoît Dumont, psychothérapeute, Directeur de Mieux-Etre.org
Chantal Rens, coach.