"165 millions d’Européens affectés par des troubles mentaux"

et "Les nouveaux territoires de la psychologie"

J’ai lu deux articles passionnants cette semaine.
Le premier concerne cette étude récente selon laquelle près de 40% des européens souffriraient d’un trouble mental. De tels chiffres montrent, me semble t-il, la dangereuse médicalisation de la normalité.. Où les comportements sains et normaux sont de plus en plus assimilés à la maladie …
L’autre est plus réjouissant et nous explique ce que sont et seront les psychothérapies du XXI siècle.

165 millions d’Européens affectés par des troubles mentaux
La vie européenne constituerait-elle un terreau pour le développement des désordres cérébraux ou bien serait-ce un biais lié aux calculs et aux protocoles d’évaluation ? On ne sait pas mais il est sûr que plus on affine les critères, plus on élargit le spectre pathologique, plus on trouvera de gens mentalement affectés. Ce qui pose une fois de plus cette question de la normalité chère à Canguilhem. A partir de quel seuil commence le désordre mental ? Si on élargit les critères en intégrant d’autres signes, comme la nervosité, l’instabilité, la mauvaise humeur, on finira par trouver une prévalence de 70 %.
- Lire l’article sur http://www.agoravox.fr

Les nouveaux territoires de la psychologie
Des émotions à la conscience, de la plasticité cérébrale au vieillissement cognitif, de la théorie des schémas à la pensée par analogie, etc., à travers l’exploration de nouveaux territoires, l’apparition de nouvelles théories et de nouveaux auteurs, la psychologie est peut-être en train de tourner une page de son histoire.
- Lire l’article sur http://www.scienceshumaines.com