Livre

Autobiographie d’un épouvantail

Boris Cyrulnik

Boris Cyrulnik poursuit dans ce livre son étude de la résilience, cette aptitude à rebondir après un traumatisme (agression, catastrophe naturelle, deuil, etc.). Mais à quelles conditions la résilience estelle possible ? Boris Cyrulnik analyse ici l’une de ces conditions qui lui semble essentielle. De la même manière que saint Martin coupait son manteau pour le partager avec un nécessiteux, c’est en revêtant le traumatisé d’un « manteau de paroles » qu’on lui permet d’être résilient.

D’un côté, le récit permet de donner un sens à ce qui est arrivé et donc de ne pas sombrer dans l’absurde qui dévaloriserait à tout jamais aux yeux du traumatisé son existence. De l’autre, en étant entendu par les autres, le récit permet au traumatisé de se reconstruire à partir de son traumatisme, sans devoir l’enfouir, le nier, le cacher, ce qui là encore dévaloriserait son existence. Le récit donne donc à la fois un sens et une valeur, et l’un et l’autre sont indispensables à la résilience.

Ce livre est un livre d’espoir, d’amour de la vie à nul autre pareil, un livre de courage.

Toujours passionnant, toujours capable d’insérer l’anecdote qui éclaire, Boris Cyrulnik continue son exploration de la résilience. Terrorisme, vengeance, enfants cachés, kamikazes, massacres ethniques, ces sujets sont loin de notre quotidien, mais la nature humaine qui se révèle à travers eux intéressera tous les humains que nous sommes.

Prix Renaudot essai 2008.

- Auteur : CYRULNIK BORIS »
- Collection : PSYCHOLOGIE
- Éditeur : O. JACOB
- Année d’édition : 2008