Psychosynthèse

Roberto Assagioli -

Nombre d’entre nous sont habités par des conflits douloureux, consommateurs d’énergie. Une partie de nous-mêmes souhaite aller dans une direction, une autre est attirée dans une voie opposée. Comment vivre sans être épuisé par les bagarres sanglantes auxquelles se livrent différentes parties de nous-mêmes ou subpersonnalités ?

Roberto Assagioli, neurologue et psychiatre, qui entretint des liens d’amitié avec S. Freud, C. G. Jung et A. Maslow, mit au point, à partir des années 20, des techniques visant à résoudre les situations conflictuelles - individuelles, interpersonnelles et dans les groupes. Il donna à ce nouveau chemin d’évolution le nom de psychosynthèse.

La première démarche consiste à déceler et à identifier les subpersonnalités qui peuplent notre inconscient inférieur, c’est-à-dire des activités psychiques élémentaires, des pulsions primitives et diverses manifestations pathologiques. La recherche de ce que nous sommes passe également par l’exploration de notre inconscient moyen, proche de notre champ de conscience. Ce cheminement sonde, en outre, notre inconscient supérieur ou supraconscient, dans l’espace duquel se manifestent les intuitions et les inspirations d’ordre supérieur ; les profondeurs personnelles s’ouvrent à une dimension transpersonnelle, travail aboutissant à un dépassement de l’apparente dualité.

Le psychosynthésiste utilise, chez lui-même et chez les personnes avec lesquelles il travaille dans un esprit de coopération permanente, des outils tels que l’intuition, l’empathie, la méditation, la volonté à ses différents stades. Il fait appel à des pratiques telles que le jeu de la désidentification et de l’identification, l’imagerie mentale sous diverses formes. Ces techniques permettent de conférer à ce qui nous compose une plasticité, une malléabilité agréable à ressentir, réconfortante, qui offre la possibilité de donner à des structures préalablement rigides l’orientation, l’évolution que la personne en quête de changement, de mieux-vivre, décide avec le soutien de son guide psychosynthésiste.

Dans le cadre de cette coopération peut se développer, au rythme trouvé au fur et à mesure, une personnalité intégrée et harmonieuse, plus vivante, qui acquiert de la force en prenant conscience de sa capacité de se construire soi-même selon son propre désir, autrement dit de la liberté existentielle.

Ce travail se réalise sous différentes formes : séances individuelles face à face, groupes de durée variable. Grâce à un contact permanent avec le supraconscient, dimension spirituelle de notre être, la personne en quête d’évolution se relie à l’inconscient collectif et trouve sa juste place au sein de l’humanité. Dépassant la solitude, elle prend en même temps conscience de son unicité et du sens de sa vie.

- Françoise Bouchet
certifiée en psychosynthèse

TAGS Psychosynthèse -