Chaînes Musculaires (méthodes des)

Godelieve Denis-Struyf -

La méthode des chaînes musculaires ostéo-articulaires, musculo-aponévrotiques et les techniques GDS ont été conçues et élaborées au cours des années 1960-1970 par Mme Godelieve DENYS-STRUYF.

Se servant d’une expérience de quinze années de portrait, d’analyse morphologique et psychologique des formes, d’anthropométrie l’auteur, de la méthode a eu l’idée d’appliquer ce mode d’observation à la kinésithérapie dans le cadre des déformations et des algies du système locomoteur. Ceci dans le but de réaliser une approche plus individualisée de la mécanique humaine.

Par la suite cette méthode de travail s’est aussi révélée utile dans divers autres domaines. A partir de la notion "Le Corps est Langage", l’auteur s’est appliquée à établir les bases d’une compréhension psycho - corporelle, destinée à l’enfant, mais aussi a l’adulte, dans le cadre d’une gymnastique et d’une utilisation corporelle plus consciente et plus adaptée a la personne concernée.

Par exemple, ces bases psycho-corporelles destinées aux enfants comme aux adultes interviennent pour l’accompagnement des parents au cours de la grossesse et de l’accouchement. Elles s’adressent encore aux parents et à toutes personnes responsables d’enfants pour la compréhension et l’accompagnement de l’enfant au cours de sa croissance.

Principalement quand la parole est absente, maladroite, inadaptée ou malade, le corps offre des moyens de communication et des voies thérapeutiques exceptionnelles. Il importe d’être en situation de voir, de comprendre et de répondre aux messages gestuels et posturaux ; ils sont parole et contribuent à soulager les maux.

La méthode des chaînes ostéo-articulaires et musculo-aponévrotiques G.D.S. offre essentiellement trois approches :

- 1. Une méthode de lecture de la posture, du geste et des formes du corps, qui fournit, comme dit plus avant, les éléments d’une meilleure compréhension du bébé, de l’enfant, de l’adulte et des éléments de dialogue. Une méthode de lecture pour un dialogue, mais aussi destinée à cerner un terrain, ses points forts et ses points faibles, pour une approche thérapeutique ou une stratégie de prévention.

- 2. Une méthode de prise de conscience, de gymnastique et d’utilisation psycho-corporelle. Sur base de la lecture précitée, les observations concernant la manière d’utiliser le corps déterminent des modes d’emploi pour une gestion plus adéquate du système locomoteur, pour une approche fonctionnelle personnalisée de gymnastique et d’utilisation harmonieuse de son corps afin d’en préserver la mécanique.

L’accent sera mis en particulier sur un travail approfondi de conscientisation ostéo-articulaire, car il importe, pour une bonne utilisation corporelle, de se vivre charpenté.

Penser, visualiser, percevoir (percer et voir) une ossature en soi, c’est-à-dire notre charpente osseuse, un support, constitue une démarche qui nous consolide psycho-corporellement, essentielle pour la forme, pour être soi, actif et créatif Corriger les images erronées que l’on a de son corps et de son fonctionnement, se vivre construit avec des images juste. Cela représente une démarche essentielle afin de fonctionner avec plus d’aisance afin d’éviter les "faux mouvements" qui accélèrent l’usure.

C’est encore plus important pour accélérer les progrès quand il faut surmonter un handicap, les suites d’un traumatisme, d’une intervention chirurgicale ou atténuer des souffrances rhumatismales.

- 3. Une méthode de soins, de modelage, d’ajustement ostéo-articulaire et d’accordage des tensions musculaires. Cet aspect de la méthode est comparable à ce qu’on pourrait appeler de la sculpture sur le vivant. Le corps est modelé, ajusté, à l’aide d’appuis, de manoeuvres associant des contractions isométriques, de l’étirement, des postures et du modelage associé à des massages. Ces massages sont profonds et mécaniques, légers et énergétiques, principalement réflexes.

Mais la méthode des chaînes G.D.S. insiste sur un fait : l’aisance, le fonctionnement harmonieux du corps, l’équilibre, l’unité et le centrage, pour le bébé comme pour l’adulte, ne sont pas uniquement affaire de déblocages, ni des articulations, ni des chaînes musculaires, ni des émotions. Le fonctionnement harmonieux du corps est surtout une affaire de construction, de structuration psycho-corporelle lente, patiente et précise d’un corps et d’un esprit trop souvent morcelés par nos modes de pensée et de vie. Il s’agit d’un corps à bâtir ou à rebâtir, d’une demeure où réaliser un centrage et l’unité de la personne.

Notre époque fournit essentiellement de quoi défaire, diluer et éliminer, très peu de quoi solidifier, refaire et enraciner

Défaire, c’est un passage, mais il faut consolider pour aboutir.

Les applications proposées suivent en quelque sorte l’itinéraire vécu par l’auteur de la méthode G.D.S. Née, ayant grandi en Afrique, elle a poursuivi en Europe une formation artistique spécialisée dans la forme humaine, elle a appris à comparer, à regarder. Devenue thérapeute, l’auteur a pris conscience d’un fait : les personnes sont généralement soumises aux méthodes et aux techniques, par exemple la même technique de massage pour tous les bébés. Il convient au contraire d’adapter nos méthodes et techniques aux personnes.

Mais pour y parvenir il faut chercher les moyens. L’auteur s’y est employée et poursuit sa quête, aidée d’un sens de l’observation toujours exercé par le portrait.

Mme Godelieve DENYS-STRUYF pense qu’il n’y a pas de bonnes ni de mauvaises techniques, il y a surtout l’application désastreuse des techniques quand, suivant la mode ou la routine, elles sont appliquées à tous sans discernement. Ou encore lorsque, sans objectivité, nous projetons sur l’autre notre vécu et cherchons par l’autre les processus de notre propre thérapie. Plus la technique est efficace, plus elle guérit, plus elle peut aussi détruire. Outre cette approche plus individualisée, le cheminement offert par la méthode G.D.S. propose surtout à chacun la possibilité de se prendre en charge... Le thérapeute est en chacun de nous.

La dépendance n’est pas encouragée, chacun peut prendre conscience qu’il peut disposer des clefs de sa demeure. Par les voies du corps, par ces "clefs du corps", chacun peut apprendre à se gérer, apprendre à développer une stratégie de prévention psycho-corporelle bien ciblée ou contribuer à la guérison de l’organisme devenu malade.

Godelieve Struyf-Denys
Auteur de la méthode.

TAGS Chaînes Musculaires -