Psychopathologie

Psychopathologie. Manuel à l’usage du médecin et du psychothérapeute

Par le dr. Michel Delbrouck -

Extrait de la préface par Jean-Yves HAYEZ, psychiatre.

Le manuel de psychopathologie créé et écrit par le Dr Delbrouck est un ouvrage surprenant à beaucoup de points de vue.
D’abord surprenant par sa rigueur, son exigence, la somme de savoir qu’il propose : le psychothérapeute Delbrouck n’aime pas les approximations. S’il nous rappelle, dès le premier chapitre, combien sont essentielles les qualités de cœur, la bienveillance, la capacité de s’ouvrir à l’autre, il nous dit aussi que nous n’avons pas le droit d’être des poètes-farceurs. Un arrière-plan d’informations consistantes sur la maladie mentale a aussi toute son importance. Pour disposer d’un langage commun, certes, mais aussi, pour nous donner d’autres repères à partir de l’observation et l’écoute du patient et de ce qu’en dit son entourage. Posés avec prudence et susceptibles d’être remis en question, des diagnostics nous conduisent vers des guidelines précis. Et dans ces guidelines, le Dr Delbrouck a même sélectionné des attitudes thérapeutiques susceptibles d’être mieux adaptées à chaque pathologie différente : peu d’auteurs se sont risqués à oser ce que lui permet ainsi sa longue pratique, sans pour autant que le lecteur ne soit invité à transformer ces suggestions bien incarnées en recettes infaillibles.

(...) Surprenant, le manuel l’est encore par l’érudition dont il témoigne, mais aussi, paradoxalement, par la volonté d’accessibilité qui l’inspire. (...)
(...) Surprenant aussi par la créativité tranquille dont il témoigne. Bien sur, le Dr Delbrouck n’invente pas des faits cliniques, qui sont de l’ordre de l’observable, pas plus que des traitements, qui relèvent du savoir et de l’expérience communes. Mais il s’est donné paisiblement le droit de sortir des sentiers battus en matière de catégorisation et de classification diagnostiques. Sa mise en ordre s’inspire passablement du DSM, mais critique aussi ce dernier et s’en écarte à l’occasion pour des ajouts qui correspondent mieux à nos observations francophones.(...)

(...) Enfin, l’idée d’une intégration bio-psycho-sociale est très chère au Dr Delbrouck. Elle s’exprime constamment dans sa pensée, dans la manière dont il se représente la santé et la pathologie. Il faut lui savoir gré de cet effort intellectuel qui cherche comment les Instances de l’être peuvent s’articuler, ou à tout le moins coexister, même si nous sommes encore bien loin de connaître les lois qui régissent leurs résonances, oppositions et interactions. Merci pour cette volonté de nous situer dans tout ce qui nous constitue. (...)

Jean-Yves HAYEZ
Psychiatre infanto-juvénile
Professeur ordinaire à l’Université catholique de Louvain
Past chef du service de psychiatrie infanto-juvénile

Extraits de l’Avant-propos par Guy POMERLEAU md

(...) La notion de psychopathologie renvoie à l’étude des troubles mentaux dans leurs différentes dimensions biologique, psychologique et sociale. Sans négliger l’apport de la neurobiologie, l’accent est mis sur les aspects interpersonnels et intrapsychiques des différentes maladies de et du cerveau que sont les troubles mentaux. Au cours des vingt dernières années, les nouvelles données de la neurobiologie ont eu un apport fondamental dans la compréhension des différents troubles mentaux, parfois au point d’avoir tendance à occulter l’apport des sciences humaines telles que la psychanalyse, la sociologie, la philosophie et l’anthropologie. Dans son livre, l’auteur donne une place significative à ces différents aspects.(...)

(...) Savoir utiliser sa personne comme médicament est une des bases de la relation thérapeutique lorsqu’on traite des personnes qui souffrent d’un trouble psychiatrique. C’est l’interaction entre les approches psychothérapiques qu’elles soient psychodynamique, cognitivo-comportementale, familiale, systémique et les approches
biologiques qui permet à la fois une meilleure investigation et un meilleur traitement. Dans chaque maladie, on retrouvera d’un côté l’hérédité et les neurotransmetteurs et de l’autre les conflits et les mécanismes de défense, tout ceci évoluant dans un contexte familial et social donné. C’est le rôle du soignant d’intégrer ces différentes approches qui en fait sont complémentaires. C’est précisément à cette approche holistique de la maladie et de la personne qui en souffre que Michel Delbrouck nous convie, s’intéressant autant à la description des maladies mentales telles qu’on les retrouve dans les différentes classifications qu’aux influences psychosociales qui favorisent leur apparition ou leur maintien.(...)

Le lecteur sera à la fois sensibilisé à la classification du, mais aussi à des classifications qui ont cours en Europe et qui sont moins utilisées sur le continent nord-américain, ce qui est une source d’enrichissement. Toutes les maladies sont traitées dans leurs aspects étiologiques, sémiologiques, pronostiques et thérapeutiques.(...)

Que l’auteur soit un médecin généraliste et un psychothérapeute d’expérience
assure une vision des différentes psychopathologies plus spécifique et plus
accessible au médecin non psychiatre et au psychothérapeute. Ses trente années de pratique de la médecine et vingt années d’exercice de la psychothérapie, son expérience d’enseignant auprès des médecins sur les aspects relationnels de la pratique médicale sont des atouts qui lui ont permis de traiter des maladies mentales de façon globale et d’introduire avec clarté des concepts parfois complexes mais essentiels à une
compréhension de celles-ci. Le fait que ce livre soit le travail d’un seul et même auteur contrairement aux volumes qui sont l’œuvre de plusieurs, donne une cohérence à l’ensemble et une unité de pensée qui en favorise la compréhension.

Michel Delbrouck a certainement rencontré son objectif, soit celui d’informer les médecins non psychiatres et les psychothérapeutes issus de différentes écoles au sujet des notions de base relatives aux différentes psychopathologies auxquelles les uns et les autres sont confrontés au cours de leur pratique quotidienne. Chacun y trouvera une source enrichissante de connaissances qu’il pourra intégrer à sa pratique.

Guy POMERLEAU md
FRCPC - Fellow Royal College of Physician Canada
Centre Hospitalier Universitaire de Québec,
Professeur titulaire de psychiatrie,
Université Laval, Québec

Extraits de la postface par le Pr Silla M. CONSOLI

L’ouvrage de Michel Delbrouck n’est décidemment pas un ouvrage didactique usuel, ni par le public de lecteurs auxquels il s’adresse prioritairement, ni par la gageure que représente sa volonté d’ouverture et d’éclectisme, à une époque où la complexification des connaissances en matière de santé en général, et de santé mentale en particulier, conduit bien souvent à une parcellisation des savoirs et à une partialisation des éclairages, qui risquent de perdre en vitalité et en inventivité, ce qu’ils espèrent gagner
par ailleurs en rigueur et en cohérence.

Si toute tentative de compréhension holistique est elle-même une utopie dont il est sage de reconnaître les limites, ne pas se laisser piéger dans des catégorisations réductrices, accepter le caractère de références épistémologiques complémentaires destinées à rendre compte d’un même objet de connaissance, accepter la contradiction, l’incertitude, le mystère, maintenir dans son esprit une dose minimale d’intranquillité, restent des ingrédients indispensables pour tout, à la fois conscient de la nécessité
de disposer de rigoureux et prêt à se laisser surprendre par la singularité de chaque rencontre individuelle, prêt à affronter l’inconfort et le doute, à prendre des risques, bref… à assumer ses responsabilités dans une pratique qui ne pourra jamais être hermétiquement codifiée.

En infatigable pédagogue et en courageux et néanmoins rigoureux clinicien,
Michel Delbrouck a tenté dans ce manuel de nous transmettre bien plus qu’une somme de connaissances : il a réussi à nous montrer une certaine façon de questionner la psychopathologie et d’intégrer, dans leur hétérogénéité, les approches issues de l’épidémiologie, de la nosographie, des neurosciences et des sciences humaines et sociales, sans illusion totalitaire, mais avec la modestie et la sagesse socratique que fournit une véritable expérience professionnelle, studieuse et laborieuse.

Exemple incitatif, à n’en pas douter, que les lecteurs de ce manuel pourront
eux-mêmes, nous l’espérons, transmettre à tous ceux avec lesquels ils partagent leurs pratiques professionnelles, et plus particulièrement ceux qu’ils auront l’occasion de former à leur tour.

Pr Silla M. CONSOLI
Université Paris V - René Descartes
Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris


Commande du livre


DELBROUCK M., Psychopathologie, Manuel à l’usage du médecin et du
psychothérapeute
, Bruxelles, 2007, Ed. De Boeck University.

Le livre s’achète au prix de 47 € dans toute bonne librairie ou à commander à l’IFTS.asbl en versant 47 € + 10 € pour frais de port et d’emballage en Belgique - par volume supplémentaire : 5 € - Pour l’Europe, frais de port 15 € .

- Sommes à verser au n°001-5246736-82, du Cabinet Médical Delbrouck et Poot sprl., en mentionnant noms, adresse complète et titres du (des) livre (s) commandé (s). Pour les versements internationaux utiliser les codes BIC OU SWIFT CODE GEBABEBB et l’IBAN CODE BE25 0015 2467 35 82 (Gratuité des frais pour les pays de l’Euroland).